Good morning Delhi

Ce matin je suis arrivée à New Delhi. Il fait un froid de canard. J’ai trouvé un hôtel à 400 roupies (à peine plus de 5 euros). Les murs sont peints couleur papier toilette et on y arrive par une rue qui tient du boyau et qui commence après des toilettes publiques, justement.

 

J’ai hâte de voir ce que cette ville dont on dit qu’elle est si riche en poètes, intellectuels, et analystes politiques réserve. On dit aussi de Delhi que ses mendiants sont plus nombreux et que les harangueurs de rue sont plus farouches qu’à Bombay. Pour l’instant j’ai surtout observé deux choses : (1) des chauffeurs de rickshaws qui nouent leur écharpe autour de la tête – la fameuse mode indienne de l’œuf de Pâques pour s’éviter une petite grippe ; (2) des hippies de plus de cinquante ans aux corps difformes qui trainent, les yeux dans le vide, à la terrasse de micro cafés du quartier de la gare.

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s