De la difficulté de revenir

Nombreux sont les hommes de lettres qui ont évoqué le difficile retour en ses terres – un exemple parmi d’autres, Flaubert. Après avoir pris la route, tous ces illustres personnages souffraient du dépaysement, du repaysement, ou ne sait plus trop. Ils trouvaient incroyable de revenir là où ils avaient toujours été, dans cet endroit qu’ils pensaient être leur foyer alors qu’ils avaient découvert que chez soi c’est partout.

Laissez-moi vous dire qu’ils n’avaient pas mes problèmes. Moi j’adorererais rentrer si ce n’était pas  pour retrouver des piles de travail à rattraper. Je ne sais même pas par où commencer !

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s