C’est clean

Récemment je parlais avec un Autrichien très brillant qui a passé beaucoup de temps dans l’Inde rurale. Il me confiant qu’il était bien étonné de la question de la pollution dans ces zones.

Comme ailleurs en Inde : papiers gras, vieux lacets, ou pots de yaourt sont abandonnés dans des no man’s land consacrés et personne n’y trouve rien à redire.

On se disait que dans nos pays européens, si certains jetaient encore souvent des mégots, ou même des papiers par la fenêtre de leur voiture (par exemple), un gros tas d’ordure en pleine nature était généralement choquant.

Mais ici pas vraiment. On ne peut pas dire que les villageois sont contents, mais on ne peut pas dire que les mini-décharges improvisées les « dérangent ».

Dans combien de temps et comment la situation changera-t-elle ? Quelle place dans un débat « nature-culture » les perceptions sociétales de la pollution occupent-elles ?

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s